RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Auto-évaluation /coopératives

Publié le jeudi 30 septembre 2010

Outil d’auto-évaluation de la performance des coopératives agricoles de base - Guide d’utilisation

Organisation Néerlandaise de Développement (SNV Mali), Association des Organisations Paysannes Professionnelles du Mali (AOPP), Oxfam - Novembre 2008, 27 pages et annexes, 251 Ko


La différence essentielle entre les organisations paysannes et les autres acteurs du secteur agricole tient précisément au fait que les membres de ces organisations sont des producteurs et productrices agricoles. Les organisations paysannes sont dirigées par leurs membres et elles sont au service des membres. Elles sont fondées sur l’hypothèse que l’action collective, portée par des membres qui y adhèrent librement et participent pleinement aux activités, est plus bénéfique pour les paysans que l’action individuelle.

Les organisations paysannes se posent régulièrement la question de savoir si elles sont sur le bon chemin. Est-ce que les orientations stratégiques prises, les activités entreprises et notamment les services fournis aux membres contribuent-ils à une amélioration effective de leur situation ? C’est la responsabilité première des organisations paysannes.

La finalité de cet outil d’auto-évaluation est l’appropriation effective des coopératives agricoles de base par leurs membres. L’outil permet aux membres et aux dirigeants élus des coopératives agricoles de devenir les maîtres du développement de leur organisation. L’outil facilite l’identification par les membres des aspects de leur organisation qu’ils souhaitent renforcer eux-mêmes ou sur lesquels ils préfèrent bénéficier d’un appui-conseil.

Cet outil d’auto-évaluation peut servir à plusieurs fins :
- Faciliter l’identification des points forts et faibles de la gestion de la coopérative agricole afin de définir les axes prioritaires de renforcement des capacités.
- Impliquer les adhérents dans les procédures de suivi évaluation de leur coopérative et leur permettre de s’approprier du processus de réflexion interne.
- Stimuler le partage des expériences et l’apprentissage mutuel, au sein de la coopérative et entre coopératives, afin de s’inspirer de ce qui marche réellement en matière de développement des coopératives.
- Suivre les effets des activités de renforcement des capacités qui ont été organisées par les organisations d’appui-conseil pour rendre ces activités plus pertinentes et efficaces.

Un document simple et pratique à utiliser souvent...

Télécharger le document