RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Politique semencière du Niger

Publié le vendredi 6 septembre 2013

La Politique nationale semencière du Niger.

Ministère de l’Agriculture, Décembre 2012 - Avec les appuis technique et financier de la FAO.

Le Niger s’est engagé dans la mise en œuvre de son Plan de Développement Economique et Social (PDES) pour la période 2012-015 dans lequel l’Initiative 3N « les Nigériens Nourrissent les Nigériens », une révolution verte à la nigérienne, constitue l’un des axes majeurs.

Entre autres objectifs de cette Initiative, il a été retenu d’intensifier les productions agricoles de manière à accroître la disponibilité alimentaire et de renforcer la résilience des populations face aux crises alimentaires et aux catastrophes.

Pour ce faire, le Gouvernement de la 7ème République a décidé de porter la production céréalière de trois (3) à cinq (5) millions de tonnes à l’horizon 2015 à travers l’amélioration des rendements des principales cultures (mil, sorgho, maïs, riz). Les cultures de substitution et/ou de diversification comme le niébé, l’arachide, le souchet, l’oignon, le poivron, et autres légumes, racines et tubercules sont également concernés par ce programme.

La semence de qualité constituant un des principaux facteurs de production agricole, le Ministère de l’Agriculture s’est engagé dans un processus de définition et de mise en œuvre d’une Politique Semencière Nationale (PSN) pour rendre la semence disponible et accessible à la grande majorité des agriculteurs nigériens.

L’objectif visé à travers l’adoption de cette PSN est de créer un environnement propice au développement d’une véritable industrie semencière avec forces traçabilités pour mieux sécuriser les producteurs ruraux, à l’amélioration de la productivité agricole et partant du fait, à l’augmentation des productions et des revenus des agriculteurs et enfin, à la conservation de l’agro-biodiversité nationale.

Le présent document précise les différents domaines couverts par la PSN ainsi que les cadres institutionnel et juridique de sa mise en œuvre. Son application contribuera sans doute à la transformation de l’agriculture au Niger.

Eléments clés de la politique semencière nationale

Dans le respect des principes directeurs susmentionnés, la PSN s’articulera globalement autour des éléments clés ci-après :
- la définition claire du rôle de chaque acteur de la filière semencière ;
- la définition d’un cadre institutionnel et juridique adapté, à la fois souple et incitatif ;
- le renforcement des capacités opérationnelles des différents intervenants aussi bien du secteur public que du privé ;
- la formation diplômante et qualifiante des chercheurs (sélectionneurs et technologues), des laborantins et des inspecteurs semenciers de la filière ;
- le développement de l’Entreprenariat semencier en faveur des jeunes et des femmes ;
- l’incitation à l’inter-professionnalisation des producteurs et des distributeurs semenciers ainsi que leur accompagnement pour les aider à se fédérer en association interprofessionnelle.

Sommaire :

- 1. Contexte et justification
- 2. Lien de la politique semencière nationale avec l’Initiative 3N
- 3. Objectif de base
- 4. Principes directeurs de la politique semencière nationale
- 5. Eléments clés de la politique semencière nationale
- 6. Principaux domaines d’application de politique semencière nationale
- 7. Cadre institutionnel de mise en œuvre de la politique semencière nationale
- 8. Cadre juridique de mise en œuvre de la politique semencière nationale
- 9. Conclusion

Télécharger le document de la PNS du Niger, 45 pages, 165 Ko.