RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

SRI /Système de Riziculture Intensive

Publié le lundi 21 décembre 2015

Manuel Technique sur le SRI en Afrique de l’Ouest.

Amélioration et mise à échelle du Système de Riziculture Intensive en Afrique de l’Ouest – Août 2014 ; Version 2.

1. Introduction

Le Système de Riziculture Intensive ou SRI est une méthode agro-écologique et intelligente face au climat qui permet aux agriculteurs de produire plus de riz en utilisant moins de semences et d’eau, et moins d’intrants achetés.

Contrairement à d’autres stratégies agricoles, le SRI ne repose pas sur des projets d’infrastructures, de nouvelles variétés ou d’engrais, d’herbicides ou de pesticides pour augmenter les rendements. Le SRI est plutôt une approche de gestion des cultures basée sur la connaissance conduisant à l’amélioration de la croissance et de la productivité des plantes. Ce résultat est obtenu en augmentant l’expression du potentiel génétique des plants de riz pour une meilleure productivité.

Dans le cadre de Programme de Productivité Agricole de l’Afrique de l’Ouest (PPAAO) projet Amélioration et mise à échelle du Système de Riziculture Intensive en Afrique de l’Ouest, ce manuel technique est conçu pour aider les formateurs techniques dans les 13 pays participants dans l’élaboration de leurs programmes de formation des agriculteurs. Il s’agit d’un document vivant qui sera amendé et adapté en fonction du feedback des formations, des tests et des résultats sur le terrain. Pour ceux qui utilisent le présent manuel, nous attendons vos commentaires pour rendre ce document aussi utile que possible à un public aussi large que possible à travers l’Afrique de l’Ouest.

2. Origines et Évolution du SRI

L’origine du SRI remonte au début des années 1980, après que le Père Henri de Laulanié, un prêtre jésuite français et agronome, vivant à Madagascar, ait conduit sur plusieurs années, des expériences avec différents aspects du système de production de riz, y compris l’application réduite d’eau d’irrigation, le semis de plants uniques et jeunes avec un espacement plus large, entre autres.

En 2010, le SRI International Network and Resources Center (en abrégé SRI-Rice) a été créé à l’Université de Cornell pour améliorer l’efficacité de la promotion et du partage des connaissances scientifiques et pratiques sur le SRI et soutenir la mise en réseau dans le monde. En Janvier 2014, le SRI a été validé dans plus de 50 pays en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, en Amérique du Sud et dans les Caraïbes, avec une estimation de huit à dix millions d’agriculteurs utilisant et bénéficiant de la méthodologie SRI.

Table des Matières

1ère Partie : Comprendre le SRI
- Section 1. Contexte
- Section 2. Systèmes de Riziculture en Afrique de l’Ouest
- Section 3. Développer une Compréhension Commune du SRI

2ème Partie. Planification d’un test SRI
- Section 1. De l’introduction à la mise à échelle du SRI
- Section 2. Planification d’un test de comparaison

3ème Partie. Guide de mise en œuvre du SRI
- Section 1. Préparation du terrain
- Section 2. Mise en place de la culture
- Section 3. SRI Semis Direct
- Section 4. Pépinières
- Section 5. Repiquage
- Section 6. Établissement des plantes (après repiquage ou semis direct)
- Section 7. Étape de croissance végétative
- Section 8. Fertilisation
- Section 9. Floraison, remplissage des graines et maturation
- Section 10. Guide technique de récolte de riz pour l’évaluation de rendement
- Section 11. Ressources

Cliquer ici Télécharger le manuel sur le site du CORAF, 59 pages, 1,9 Ko.

Fiche n°2 sur les techniques d’agriculture climato-intelligente : Diffusion du système de riziculture intensive pour l’amélioration de la production agricole au Sud Bénin.

Auteurs : BILGO Ablassé, BAZIE Pibgnina, SUBSOL Sebastien.

Cette fiche technique est réalisée dans le cadre du projet « intégration de l’adaptation au changement climatique dans les secteurs de l’agriculture et de l’eau en Afrique de l’Ouest » qui est financé par le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM/CC). Il est porté par le Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS) et mis en œuvre par le Centre régional AGRHYMET basé à Niamey, Niger. Dans le cadre de l’appui aux organisations de producteurs sur les techniques innovantes d’adaptation au changement climatique, le projet FFEM/CC appuie le Conseil de Concertation des Riziculteurs du Benin (CCR-B) sur la mise en œuvre du système de riziculture intensive (SRI) qui permet d’améliorer la résilience des producteurs à l’insécurité alimentaire.

Parcelle en, SRI à Karey Gorou (Niamey). Cette fiche technique montre comment le système de riziculture intensive (SRI) permet d’améliorer la production agricole au Benin. Le SRI optimise le fort pouvoir de tallage du riz en créant des conditions favorables avec très peu de semences (1 plant par poquet par repiquage), d’eau (immersion non permanente) et d’engrais chimique. Il nécessite cependant un enrichissement organique du sol et un entretien (désherbage pour réduire les compétitions avec les mauvaises herbes) permettant un bon développement végétatif.

Principes de la technique Impacts de la mise à l’échelle de la technique au Bénin Retours sur investissement

http://www.agrhymet.ne/portailCC/im...

4 pages

Répondre à cet article