RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Variétés améliorées 2018

Publié le mardi 3 avril 2018

Informer les producteurs et productrices sur l’utilisation de semences améliorées / Note de travail n°1.

Rédaction équipe technique RECA.

Le RECA et les Chambres Régionales d’Agriculture de Tillabéri, Dosso, Tahoua, Maradi et Zinder sont engagés dans le Projet d’Appui à l’Agriculture Sensible aux risques Climatiques (PASEC) avec pour activité principale de fournir des informations utiles aux producteurs et productrices. Le PASEC a, notamment, comme objectif d’améliorer le taux d’utilisation de certaines semences résistantes à la sécheresse.

Ainsi, si l’on veut que les producteurs utilisent des semences améliorées, et notamment de semences « résistantes à la sécheresse », il faut être capable de leur donner une information sur l’intérêt d’utiliser ces variétés, lesquelles répondent au critère de résistance à la sécheresse (selon les sélectionneurs), où les trouver et à quels prix. Afin de préparer une information précise, le RECA a regardé les disponibilités en semences pour la campagne 2018 à partir des données de « l’Annuaire National 2018 de disponibilité en semences des variétés améliorées au Niger » élaboré par le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage. Cette première note de travail présente quelques données sur les quantités et les variétés disponibles

Télécharger la note semences, 6 pages, 585 Ko.

2 Messages de forum

  • Variétés améliorées 2018 4 avril 14:30, par Dan Marafa

    très belle initiative, courage pour le travail fait au bénéfices de nos producteurs

    Répondre à ce message

  • Variétés améliorées 2018 4 avril 14:56, par Dan Marafa

    bonjour l’équipe du RECA, du courage pour le travail d’information, pour le cycle du mil variété HKP, 45-50 jours âpre semis 50%maturité j’aimerais avoir avoir plus d’éclaircissement puisque souvent on retrouve de 70-90 jours.

    pour le tableau 4 variétés.d’arachide je pense c’est ICIAR au lieu de CIAR.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article