RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Les services de Mooriben

Publié le samedi 25 septembre 2010

Type document: -vide-

MOORIBEN : l’expérience d’un système de services intégrés au bénéfice des paysans nigériens.

Dynamiques paysannes n°23, septembre 2010, SOS Faim - 8 pages, 313 Ko


La Fédération des Unions des Groupements Paysans du Niger (FUGPN-Mooriben) compte parmi les toutes premières organisations paysannes constituées librement, par les paysans eux-mêmes, au début des années 90.

Le nom « Mooriben », qui signifie « la misère est finie » en langue Djerma-Sonraï, a été choisi par les fondateurs de la Fédération pour exprimer, en un seul mot, leurs attentes à l’égard de cette structure. Son siège social est fixé à Niamey et sa zone d’intervention est circonscrite aux régions de Tillabéri et Dosso et à la Communauté urbaine de Niamey. En 2010, la fédération comprend : 25 unions, 1496 groupements implantés dans 712 villages administratifs, totalisant 62 609 membres dont 61,45% de femmes.

Les buts de Mooriben sont l’autopromotion paysanne, la promotion du monde rural, l’entreprise et la mise en œuvre d’activités économiques, sociales, éducatives et culturelles au bénéfice de ses membres.

L’organisation est structurée en trois niveaux :
- A la base, souvent au niveau villageois, le groupement, qui regroupe entre 15 et une centaine d’individus, est chargé de l’accompagnement des activités individuelles.
- Au niveau communal ou départemental, l’union regroupe plusieurs groupements et les appuie dans leurs différents projets.
- Au niveau national, la fédération fournit un appui important aux groupements et aux unions pour renforcer leurs capacités organisationnelles, techniques et financières, tout en assurant des fonctions d’intermédiation financière et de représentation.

Autour de 12 unions s’est donc mis en place un système de services intégrés appelé à répondre aux besoins des producteurs et des productrices. Les différents besoins des agriculteurs, sont pris en charge via la mise en place des dispositifs suivants autour de l’union : boutique d’intrants (BI), banque de céréales (BC), animateur et paysans relais, radio et cellules de communication, caisse mutuelle d’épargne et de crédit, warrantage.

Télécharger Dynamiques paysannes n°23