RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Haies vives Zinder

Publié le lundi 10 décembre 2018

Pratique des haies vives dans la Région de Zinder / Note n°1 et n°2.

Rédigée par : MANA KOUDOUSSOU Ibrahim, Chargé de mission AIC / Chambre Régionale d’Agriculture de Zinder, Note 1 - Juillet 2018 et Note 2 – Décembre 2018.

Déjà handicapés par une pression foncière croissante et une dégradation continue des terres, les producteurs nigériens font face à un défi supplémentaire : adapter leurs pratiques aux changements climatiques. Pour cela, un ensemble de techniques dites « AIC » (adaptation aux changements climatiques) est préconisé dans de nombreux rapports et documents. Parmi ces techniques, une large place est donnée aux techniques agro-forestières comme la régénération naturelle assistée, la mise en place de bandes enherbées, de brise-vents et de haies vives. Ces techniques ont différents buts dont celui de réduire les effets de l’érosion causée par le vent ou les fortes pluies, en introduisant des barrières physiques dans les champs.

Ces notes recensent et décrivent des pratiques de haies vives de producteurs dans la Région de Zinder. L’objectif est de comprendre les choix des producteurs et donc les pratiques qui peuvent faire l’objet de diffusion.

Note 1
-  Définition de la haie vive ;
-  Des haies vives pourquoi faire ?
-  Une haie principalement à base d’euphorbe ;
-  La haie de Dashi (Commiphora africana).

Note 2
-  Introduction ;
-  Haie vive à base d’Euphorbia balsamifera ;
-  Haie mixte de Jatropha curcas et Commiphora africana ;
-  Haie vive à base de Prosopis juliflora.
-  Haie mixte de Commiphora africana et Acacia ataxacantha

Télécharger la note numéro 1, 5 pages, 1,5 Mo.

Télécharger la note numéro 2, 5 pages, 1,5 Mo.

Répondre à cet article